Sans doute le musée le plus connu de toute l'Espagne et également le plus visité du pays, le musée du Prado regroupe des oeuvres européennes créées entre le 14e et le 19e siècle.
Entrée el museo del Prado

Entrée el museo del Prado Crédit photo : Flickr

C'est sur le Paseo del arte (en français la promenade de l'art), en plein coeur de Madrid, que se trouve le célèbre musée du Prado. Incontournable lors d'un séjour à Madrid, le Musée du Prado est le musée le plus visité de toute la ville et même de toute l'Espagne, malgré ses célèbres voisins que sont le musée de la Reina Sofía et le musée Thyssen bornemisza. Ensemble, ils forment ce que l'on appelle le Triangle de l'Art, un haut lieu culturel qui attire les nombreux touristes de passage à Madrid.
De plus, le Paseo del Arte est un lieu unique qui regroupe de nombreux musées et monuments à voir à Madrid comme le rond-point de Neptune. Les environs du musée du Prado regorgent également de lieux symboliques de la ville tel que le parc du Retiro, la fontaine de Cibeles ou encore la gare Atocha.

Le musée du Prado présente surtout des peintures européennes, mais aussi des sculptures, des dessins et d'autres objets d'arts. Ils couvrent une période allant du XIVème au XIXe siècle. Il sera possible d'y admirer des oeuvres de peintres tels que Francisco Goya, Jérôme Bosch et Diego Vélasquez. Ces derniers sont en effet les artistes phares de l'institution.

Le bâtiment dans lequel est hébergé le musée n'a pas toujours servi à des fins culturelles puisqu'il hébergeait auparavant un quartier général pour la cavalerie napoléonienne. On y entreposait également de la poudre. Il fut transformé au musée au début du XIXème siècle, et ouvert au public le 10 novembre 1819.
Petit retour sur l'histoire du lieu. C'est sur les plans de l'architecte madrilène, Juan de Villanueva, que fut construit le musée du Prado en 1786. Il fut commandé par le roi Charles III, roi à qui l'on attribue bon nombre de monuments. Il est d'ailleurs surnommé le ''roi maçon''. Ce dernier ordonna la construction du Prado afin d'accueillir le cabinet d'histoire naturelle sur sa nouvelle promenade qu'était le Paseo del arte. Ce cabinet devait venir compléter la collection de lieu culturel et scientifiques comme le jardin botanique ou encore l'observatoire astronomique.
Lors de l'invasion napoléonienne, le lieu servi en effet de quartier général pour la cavalerie française.
Juste après, Ferdinand VII suivit l'idée de Napoléon de transformer le lieu en musée d'art afin de regrouper les collections des rois d'Espagne. Le musée ouvrit donc ses portes en 1819, avec le soutien de la femme de Ferdinand VII : María Isabel de Braganza. Puis le musée fut nationalisé en 1868 et le Prado du s'agrandir pour continuer d'accueillir les nombreuses oeuvres, notamment en 1918, lorsque des bâtiments voisins furent rattachés au bâtiment principal.

Le musée ouvre donc avec pour "seules" collections les collections royales, fruit de 200 ans d'acquisitions. Les différents monarques espagnols ont constitué une collection riche qui s'est vue enrichir au fil des années par des dons et autres nouvelles acquisition pour arriver à plus de 10 000 oeuvres actuellement au catalogue du musée du Prado. C'est d'ailleurs de nos jours, une des plus grandes pinacothèques du monde. Mais il faut savoir que seuls 10% de la collection est exposée. De nombreux trésors restent donc à découvrir.

La collection a donc commencé tout naturellement par des peintres et autres artistes espagnols. Mais au fil des mariages avec d'autres familles d'Europe, les collections se sont étendues. Les bourbons apportèrent notamment un intérêt pour l'art français et italien, alors que les Habsbourg ouvrèrent la collection vers les artistes allemands et flamands.

Au temps de la Guerre Civile espagnole, la Société des Nations (ancêtre de l'ONU) conseilla de barricader le musée avec des sacs de sables. Les oeuvres furent lors entreposées un temps au rez de chaussée afin de les protéger des bombardements. Puis la collection fut sortie du territoire en passant par Valencia pour finir à Genève. Les oeuvres revinrent cependant vite à Madrid avec le début de la Seconde Guerre mondiale.

Parmi les oeuvres phare du Prado, on ne manquera pas certains des tableaux espagnols les plus connus : les Ménines de Velasquez et les fusillades du 3 mai de Goya.
Vous pourrez y voir la plus riche collection de peintures espagnoles au monde. On trouve bien sûr beaucoup d'oeuvres de Francisco de Gaya qui couvrent l'ensemble de ses périodes artistiques.
Outre les 48 tableaux de Velasquez et les 133 de Goya, on retrouvera de nombreux tableaux de Sorolla, Ribera, Zurbarán, Murillo, Ribeira, El Greco... Les artistes du siècle d'or sont notamment très bien représentés.
Parmi les tableaux à ne pas manquer lors d'une visite du Prado, on se dirigera vers les Ménines et Les Fileuses de Diego Vélasquez ; Tres de Mayo ou Saturne dévorant un de ses enfants de Goya.

La collection italienne est également très riche, même si ce n'est que la seconde de la planète. Rubens, Raphaël, Titien, Tintoret et bien d'autres se partagent l'affiche dans les salles dédiées.

Les collections françaises ou encore flamandes ne sont pas en reste. Jérôme Bosch, Albrecht Dürer, Andrea Mantegna, Rembrandt, Nicolas Poussin sont quelques-uns des artistes à découvrir.
Le fameux tableau de Bosch, Le Jardin des délices, se trouve notamment au Prado.

Enfin pour la petite anecdote, il existe dans es salles un tableau étrange : la Joconde du Prado. Cette oeuvre a été créée en même temps que la vraie Joconde du Louvre à Paris, et dans les mêmes ateliers. C'est un des disciples de Léonard de Vinci qui travailla en parallèle de son mètre sur le même sujet.

Depuis 1819, le musée du Prado est une source d'inspiration pour de nombreux artistes et amoureux de la peinture et de l'art en général. La visite de ce musée national vaut la peine à coup sûr. Mais il est indispensable de prendre son temps afin de pouvoir profiter au mieux de ce musée exceptionnel et de ses chefs d'oeuvres tout aussi magnifiques.

Tarifs Musée du Prado

Plein Tarif : 15€

Tarif réduit : 7€ pour les plus de 65 ans, les familles nombreuses.

Gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants de moins de 25 ans, les chômeurs ainsi que les personnes handicapées.

L'entrée est gratuite pour tous de 18 à 20 heures du lundi au samedi et de 17 à 19 heures le dimanche et les jours fériés ainsi que le 19 novembre toute la journée.

Acces Musée du Prado

Les stations les plus proches sont Banco de España (ligne 2) et Atocha (ligne 1).

En bus, il faudra prendre les lignes 9, 10, 14, 19, 27, 34, 37 ou 45

Horaires Musée du Prado

Le musée du Prado est ouvert du lundi au samedi de 10 heures à 20 heures.

Le dimanche et les jours fériés, le musée est ouvert de 10 heures à 19 heures.

Des horaires particuliers sont appliqués le 6 janvier ainsi que le 24 et 25 décembre : le musée ferme alors à 14 heures.

Le 1er mai, 25 décembre et le 1er janvier, le musée reste fermé.

Contact Musée du Prado

Tel : +34 91 330 2800

Email : museo.nacional@museodelprado.es

Carte Musée du Prado

Adresse : Musée du Prado, Calle Ruiz de Alarcón 23 - Madrid 2801

Liens utiles Musée du Prado

Vidéos Musée du Prado

Photos Musée du Prado

https://www.flickr.com/photos/girlinblack/5002153204
https://www.flickr.com/photos/ikermerodio/6079724980
https://www.flickr.com
https://www.flickr.com/photos/vanort/88495872
https://www.flickr.com/photos/vanesssa/5891988934
https://www.flickr.com/photos/hdz/4611463108
https://www.flickr.com/photos/kiliranshero/4539458180
https://www.flickr.com/photos/mtnorton/7343602760
https://www.flickr.com/photos/ramas2k/2554938296
https://www.flickr.com/photos/lops/4676539985